Across the river Bug - Campaign

Dernière mise à jour : sept. 7

Situation et plan de départ

Across the river Bug : situation de départ et plan d attaque…

Le Bug est infranchissable sauf sur les ponts en dur , en canoë ou sur de pontons…

Le XXX corps Mot ( 14eme Pz et 44 et 298eme div ) aura Volodymir comme objectif et bénéficiera de l aide des brandenbugers pour prendre les ponts ( fléchés rouges) . Un ponton sera en réserve pour faire passer les panzers au cas ou.

Le XXIX corps se débrouillera à la rame et avec un ponton puis prendra l autre objectif : Porytsk

L assaut surprise : la 44eme division reussi un passage magistral. Les autres divisions, endormies sont a la traîne !

milieu du tour 1

Les franchissements n ont pas été une totale réussite, la faute à des activations faiblardes et des mauvais tirages. Heureusement, la 44eme division est passée et à ouvert la voie aux panzers.


Début du tour 2

La 299eme division a perce, mais les ponts sur le Bug ne sont pas encore ouverts aux panzers. Les objectifs semblent encore loin !

les fantassins et Stg III se sacrifient et emportent de haute lutte la ville de Ustiluh. La voie est libre pour la 14eme Pz !!

Début du tour 3

Apres le passage du Bug, les troupes de frontière sont laminées.

Seules résistent encore 3 divisions tenant les accès aux principaux objectifs .

Du coté Allemand, les divisions ont déjà du mal a assurer la pression offensive tout en continuant a faire monter en ligne les troupes !


Dans le sud , le XXIX Korps s'empare de Porytsk après plusieurs assauts répétés et sous la menace du débordement par le Nord.


L'assaut contre Volodymir se déroule mal . Les panzergrenadiers sont repoussés par la 41eme Tk division

Mais la contre attaque est terrible . Les T26 ne pèsent pas lourd contre les Pz et sont encerclés puis détruits.

Au final , c'est la 13eme Pz qui entre dans la ville !

Début du tour 4

Les villes principales sont tombées, les 2 divisions Pz se sont regroupées ...

Du coté des défenseurs, une 2eme ligne de défense tente de se mettre en place. Maintenant il s'agit d'échanger du temps contre de l'espace ...

Les Allemands sont loins, très loins d'avoir atteint leurs objectifs !

les succès acquis ont créée le vide devant les assaillants . ils doivent maintenant se redéployer pour attaquer la 2eme ligne de défense .


Début du tour 5

Les Allemands recollent au contact pour percer la 2eme ligne .

Mais de nouveaux renforts Russes se profilent : 1 division mécanisée et 1 division de tanks.

Par contre les Stukas sont de sortie et cela pénalise fortement les capacités de manœuvre des Soviétiques .

Plein axe : la 299eme a ouvert la voie pour la 14emePz . Les défenseurs reculent …


Début tour 6
Début Tour 7

Durant le tour 6 , les troupes Allemandes vont déployer beaucoup d'activité ,débuter un mouvement d'encerclement , et tenter de déboucher en terrain clair.

Malgré des activations favorables et des résultats de combat plutôt positifs, il semble que l'état major a largement sous estimé la résistance des Soviétiques. Les bataillons ont de bons effectifs qui s'usent lentement . La percée s’avère beaucoup plus difficile que prévu, appuyée qu'elle est sur les villages et cours d'eau ...

Fin de partie

Le tour 7 a été catastrophique pour les attaquants, l'effort des Pz étant brisés par une apathie du commandement ( dés d’activations très défavorables ). Au contraire, les Soviétiques bénéficient d'une mobilité favorable ...

La poussé continue, mais la percée attendue ne se produira pas.

Au bilan, , avec 11 points de victoire seulement, c'est une victoire décisive pour les défenseurs !!!


Sur le système : il est extrêmement bien pensé et élégant. par un simple ajustement des points d'activation alloués chaque tour, le potentiel de mouvement et d'attaque de chaque formation est directement calibré pour rendre compte de leurs forces et faiblesses historiques, du poids de l'aviation et de la situation générale. Une division super bien équipée aura ainsi bien peu de chance d’être efficace si elle est en manque d’activation .

Malgré tout, la possibilité "d’économiser" permet de tenter de se constituer une réserve pour le tour suivant ...

On obtient ainsi une situation ou les formations sont obligées de faire des choix et ne peuvent pas engager toutes leurs forces , faute de moyens ...

Ensuite la partie aléatoire est très forte sur l'acquisition des actions possibles , basée sur le niveau d'activation . il est également très fort par le tirage de "chits" multiplicateurs sur chaque combat. On pourra aimer ou pas ? personnellement , je suis plutôt fana, évitant ainsi l’optimisation systématique des rapports de combat ...

Au final , un reproche : en solo , les activation multiples et fractionnées sont tout de même plutôt répétitives. Cela doit être une grande qualité en "face à face".

également : j'ai un doute sur le fait qu'une formation au complet, ou bien ne disposant plus qu'un ou deux bataillons puisse obtenir le même nombre d'activations par tour ....



Sur la situation : le franchissement du Bug puis la course aux objectifs est une situation très intéressante , avec des troupes nombreuses et très différentes de chaque coté . on est bien dans les premiers jours de Barbarossa, çà se sent tout de suite !!

dans ma partie, j'ai TRÈS largement surestimé la force d'impact des Panzers face a des troupes nombreuses et longues a détruire . il faut réellement chercher a créer des percées profondes et risquées pour déséquilibrer et détruire la défense.

Les directions ont sans doute aussi été mauvaises , mésestimant la aussi l'impact des forets et des cours d'eau sur la résistance ...